Détails


Dévoilement des premiers résultats de l'étude RÉMISSION


05 décembre 2018

Choisir la meilleure approche chirurgicale améliore le taux de guérison

André Tchernof, professeur à l'École de nutrition, et Laurent Biertho, médecin clinicien enseignant adjoint à la Faculté de médecine, chercheurs principaux et co‐titulaires de la Chaire de recherche en chirurgie bariatrique et métabolique, ont présenté les premiers résultats très prometteurs de l’importante étude RÉMISSION. Lancée en juin 2015, cette étude compare trois types de chirurgie bariatique au traitement médical pour guérir le diabète de type 2 chez les patients souffrant d’obésité.

Il en ressort que le pourcentage de patients guéris de leur diabète de type 2, un an après la chirurgie, est nettement plus élevé que par traitement médical et s’accompagne d’une amélioration importante de leur qualité de vie.

« Ces premiers résultats démontrent qu’en choisissant la meilleure approche chirurgicale possible en fonction des caractéristiques uniques de chaque individu, on augmente les chances de réduire les impacts métaboliques de l’obésité pour chaque patient» a déclaré Dr André Tchernof, chercheur principal et co‐titulaire de la Chaire de recherche en chirurgie bariatrique et métabolique de l’Université Laval et membre du Centre de recherche de l’Institut.

« Avec cette approche, non seulement on améliore la qualité de vie du patient à la suite de la chirurgie, mais on réduit également les coûts pour le système de santé en réduisant le nombre de patients souffrant du diabète de type 2, qui est une maladie chronique » a souligné Dr Laurent Biertho, chirurgien, chercheur principal et co‐titulaire de la Chaire de recherche en chirurgie bariatrique et métabolique de l’Université Laval et membre du Centre de recherche de l’Institut.

La gastrectomie, soit l’ablation totale ou partielle de l’estomac, la dérivation gastrique, qui consiste à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire, ainsi que la dérivation duodénale, qui associe la réduction du volume de l’estomac à une modification du circuit alimentaire à partir du duodénum (partie supérieure de l’estomac), sont les trois types de chirurgies comparées au traitement médical. Le choix de la chirurgie a été réalisé en fonction de la gravité du diabète pour les personnes recrutées qui ont été opérées.

L’étude, qui s’échelonne sur 6 ans, implique l'évaluation et le suivi détaillé d’un groupe de 300 patients subissant l’une de trois approches chirurgicales et d’un groupe témoin de 100 patients subissant un traitement non chirurgical.