Détails


Mangez-vous trop de sucre?


16 octobre 2019

Au Québec, près de 6 personnes sur 10 dépassent la limite quotidienne de consommation de sucres libres recommandée par l'OMS. Une étude signée Simone Lemieux

Les Québécois ont-ils la dent sucrée? Oui et non, si on en juge par les conclusions d’une étude menée par une équipe de l’École de nutrition et de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels de l’Université Laval. En effet, notre consommation de sucre se situe dans la bonne moyenne des pays développés, mais elle est néanmoins trop élevée par rapport aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Près de 6 Québécois sur 10 dépassent la limite de consommation quotidienne de sucres libres, rapportent les chercheurs dans un article qui vient de paraître dans la revue Nutrients.

Ce constat se dégage d’une enquête menée auprès de 1147 hommes et femmes de 18 à 65 ans vivant au Québec. Les participants devaient remplir à trois reprises un questionnaire Web dans lequel ils devaient consigner tous les aliments et boissons qu’ils avaient consommés dans les 24 dernières heures. Grâce à ces données et grâce à un outil de référence permettant d'estimer la quantité de sucres libres et de sucres naturellement présents dans les aliments, les chercheurs ont estimé la quantité de chaque type de sucre consommé quotidiennement par les répondants.

«Nous avons utilisé la définition de l'OMS pour les sucres libres, souligne la responsable de l'étude, Simone Lemieux. Il s'agit des sucres ajoutés aux boissons et aux aliments ainsi que des sucres présents dans les jus de fruits, les sirops ou le miel. Contrairement aux sucres présents naturellement dans les aliments, les sucres libres ont été libérés de la matrice alimentaire dont ils proviennent.»

Lire l'article complet