Détails


Mauvaises influences


23 octobre 2019

Les comptes Instagram des influenceurs regorgent d'informations peu fiables sur la nutrition et la santé, une étude réalisée par Sophie Desroches et des chercheurs de l'Université de l'Alberta.

Vous cherchez un régime pour perdre quelques kilos, des aliments qui atténuent les douleurs inflammatoires ou des recettes véganes sans gluten? Nul doute qu'il se trouve quelque part sur le Web 2.0 des influenceurs pour guider vos choix. Il faut toutefois être vigilant parce que, dans bien des cas, les conseils prodigués par ces personnes ne sont pas fiables, révèle une étude réalisée par des chercheuses de l'Université de l'Alberta et par Sophie Desroches, professeure à l'École de nutrition et chercheuse à l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels.

Les chercheuses arrivent à cette conclusion après avoir analysé les comptes Instagram de 29 influenceurs, dont 13 professionnels de la santé. Ces comptes avaient au moins 15 000 abonnés et ils diffusaient du contenu faisant la promotion de produits, de services ou d'idées liées à la nutrition ou à la santé. Les chercheuses ont sélectionné au hasard deux publications par mois pendant un an dans chacun de ces comptes et elles ont évalué la fiabilité de l'influenceur selon des critères élaborés par Les diététistes du Canada, l'association professionnelle qui regroupe les nutritionnistes au pays.

Lire la suite sur ULaval nouvelles