Détails


Tableau d'honneur des études supérieures et postdoctorales pour 3 étudiants de la FSAA.


19 novembre 2014

Véronique Bissonnette-Maheux, Mélissa Duplessis et Jean-Luc Jougleux sont reconnus pour l'excellence de leurs résultats aux cycles supérieurs.

Depuis presque 20 ans, la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP) reconnaît la qualité et l'excellence des résultats des diplômés des cycles supérieurs en inscrivant annuellement ceux-ci à son tableau d'honneur. Pour y apparaître, les étudiants à la maîtrise doivent obtenir la mention 'Excellent' à son mémoire de tous les membres du jury ou conserver une moyenne égale ou supérieure à 4,1 sur 4,33. Pour ceux au doctorat, leur thèse doit recevoir la mention 'Excellent' par tous les membres du jury.

Voici un court portrait de nos trois lauréats 2013-2014.

 

Véronique Bissonnette-Maheux, maîtrise en nutrition, sous la direction de Sophie Desroches


Après deux tentatives d’inscription en nutrition, elle a enfin été acceptée au Baccalauréat à l’Université Laval. Comme quoi sa persévérance porte fruit! À la fin de son baccalauréat, Véronique a décidé d'entreprendre des études au 2e cycle tant pour satisfaire sa curiosité scientifique que par accomplissement personnel. Le sujet de sa maîtrise, ayant pour titre : «Développement d'un blogue promouvant de saines habitudes alimentaires pour favoriser le transfert des connaissances en nutrition: une étude qualitative», a également contribué à motiver son choix pour les études supérieures. Pour sa carrière, elle envisage de travailler dans le domaine de la nutrition publique ou de l’éducation en nutrition dans le but de transmettre ses connaissances et de les mettre à profit pour promouvoir l’adoption de saines habitudes.  Son projet de maîtrise lui a permis d’explorer les perceptions des internautes envers les blogues promouvant la saine alimentation comme outil pour améliorer leurs habitudes et  comportements alimentaires. Véronique a découvert que les blogues écrits par une nutritionniste ont le potentiel d’être de bons moyens de communication et de transfert de connaissances en nutrition pour réussir à rejoindre une grande proportion de la population afin de favoriser les échanges interactifs entre les professionnels de la santé et les consommateurs.

 

Mélissa Duplessis, doctorat en sciences animales, sous la direction de Doris Pellerin


Ayant fait sa maîtrise et son doctorat en un court laps de temps, avec en plus un stage de six mois à l’Université de Cornell, il faut dire que Mélissa a pris les bouchées doubles pour se hisser au tableau d’honneur de la FESP. Ses travaux de recherche au doctorat ont porté sur les effets d’un supplément combiné d’acide folique et de vitamine B12 sur les performances zootechniques en fermes laitières et sur la cinétique du glucose en début de lactation. Ses travaux de recherche ont évolué en deux études séparées dont les résultats sont favorables. Ceux-ci indiquent que, sous certaines circonstances, les apports d’acide folique et de vitamine B12 par la microflore du rumen semblent adéquats pour optimiser les performances des vaches. Cependant, il n’existe actuellement aucun moyen de prédire les apports en ces vitamines pour l’animal selon la ration reçue. Finalement, elle tient à remercier toute son équipe pour l’appui qu’elle lui a donné durant sa scolarité.

 

Jean-Luc Jougleux, doctorat en nutrition, sous la direction d’Hélène Jacques


Premier doctorant diplômé de l’École de nutrition est inscrit au Tableau d’Honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales.  C’est unanimement que les six membres du jury qui ont évalué la thèse et la soutenance de M. Jean-Luc Jougleux, l’ont qualifiée d’excellente. Il soutenait sa thèse de doctorat intitulée Impacts de la déficience maternelle modérée en fer sur le développement des fonctions auditives et le métabolisme des acides gras et eïosanoïdes de la progéniture.  

La Faculté félicite ses étudiants et souligne leur excellence.