Détails


Utiliser des insectes comestibles pour combattre le gaspillage alimentaire


09 juin 2022

La Chaire de leadership en enseignement en production et transformation primaire d’insectes comestibles voit le jour

L’Université Laval annonce aujourd’hui le lancement de la Chaire de leadership en enseignement en production et transformation primaire d’insectes comestibles. Cette chaire aura pour mission d’élaborer des activités de formation dans le domaine de l’entomoculture ainsi que d’identifier et de mettre en pratique des solutions qui permettront de combattre le gaspillage alimentaire par le biais de l’élevage d’insectes comestibles.

Au Canada, 30 % des aliments sont gaspillés et 58 % des résidus organiques d'origine alimentaire sont perdus tout au long de la chaîne de production et d'approvisionnement. « L'utilisation d’insectes comestibles pour la bioconversion des déchets organiques en ingrédients de haute valeur nutritionnelle pour l'alimentation animale est une occasion exceptionnelle à saisir pour faire face à ce gaspillage alimentaire, explique la titulaire de la Chaire, Marie-Hélène Deschamps, professeure à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. Le surcyclage des résidus alimentaires par des larves d'insectes offre une nouvelle approche écoresponsable pour valoriser les résidus organiques et encourager une économie circulaire qui nécessite des apports limités en ressources externes. »

Les activités de la Chaire porteront sur trois volets :

  • L’enseignement et la formation, notamment par le biais de cours offerts aux trois cycles qui permettront aux futurs agronomes de bien connaître ce secteur en croissance rapide et par le développement d’un programme de formation continue destiné aux différents acteurs du milieux de l’entomoculture.
  • Le transfert des connaissances et le leadership, qui se traduiront par l’organisation d’activités et d’événements tels ateliers, conférences et vitrines technologiques ainsi que par la participation à différents réseaux nationaux et internationaux dédiés à l’entomoculture.
  • La recherche et le développement, qui permettront d’optimiser les techniques de production, de valoriser différents types de résidus organiques et de mettre au point des modèles économiques qui répondent aux spécificités du territoire.


« Le lancement de cette chaire traduit la volonté de l’Université Laval de participer au développement durable et de construire l'agriculture de demain, a déclaré la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours. Le leadership de la titulaire, la professeure Deschamps, permettra de tisser et de renforcer des liens avec le secteur de l’entomoculture et de s'assurer que les solutions mises au point dans le cadre des travaux de la Chaire s’intégreront rapidement dans les pratiques de cette industrie en forte croissance. »

La création de cette chaire a été rendue possible grâce à un soutien financier de 635 000 $ sur une période de 5 ans provenant de 14 partenaires : Enterra, RECYC-QUÉBEC, Sanimax, Aspire, TELUS, Équilibre Protéine d’Insectes, Hagen, Entosystems, le Centre de développement bioalimentaire du Québec, le Fonds Germain-Brisson, Jefo, Protix, l’Institut national d’agriculture biologique (INAB) du Cégep de Victoriaville et la Corporation de développement économique Victoriaville et sa région.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de la Chaire: cleic.fsaa.ulaval.ca