Chaire d’excellence en recherche du Canada (CERC) sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique

Chaire d’excellence en recherche du Canada (CERC) sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique

La Chaire d'excellence en recherche du Canada sur l'axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique est la première au monde à se consacrer à l'étude intégrée du microbiome intestinal et de ses altérations afin de comprendre leur influence sur les mécanismes moléculaires sous-jacents de l'obésité, ainsi que sur l'apparition du diabète de type 2, des maladies cardiométaboliques et autres troubles qui y sont associés.

La mission de la Chaire consiste à découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques et à concevoir des stratégies nutritionnelles et médicales novatrices pour maintenir la santé et prévenir le développement de telles maladies.

La Chaire étudiera les mécanismes par lesquels le microbiome intestinal et le syndrome métabolique agissent l'un sur l'autre par le truchement de l'endocannabinoïdome. Le microbiome est le système complexe composé par la population microbienne intestinale, sa dynamique, sa structure et ses fonctions.

L'endocannabinoïdome décrit un réseau de signaux chimiques reliés au système endocannabinoïde, impliqué dans la régulation et le maintien de la stabilité des fonctions corporelles. Puisque le microbiome intestinal est étroitement lié à l'alimentation, il est crucial d'étudier la façon dont la diète influence sa structure et ses fonctions pour comprendre comment il influence à son tour la santé cardiométabolique. La Chaire entend approfondir et élargir les connaissances sur ce sujet en examinant simultanément plusieurs questions, incluant les suivantes: 

  • Par quels mécanismes un dérèglement du microbiome intestinal entraîne-t-il l'obésité et le développement du diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires et d'autres maladies?
  • Les interventions nutritionnelles, chirurgicales et comportementales peuvent-elles moduler le microbiome intestinal pour améliorer la santé métabolique, gastro-intestinale et cardiaque et si oui, comment?
  • À quel endroit, à quel moment et de quelle manière le microbiome intestinal affecte-t-il le système endocannabinoïde et avec quelles conséquences?

La réalisation de ces objectifs passera par la constitution d'une imposante équipe de recherche à l'Université Laval, laquelle travaillera en étroite collaboration avec l'Unité mixte internationale (UMI) en recherche chimique et biomoléculaire du microbiome et ses impacts sur la santé métabolique et la nutrition, créée récemment par l'Université Laval et le Conseil national de la recherche d'Italie.

Les partenaires de la Chaire

La création de cette Chaire vient confirmer la réputation d'excellence des équipes scientifiques de l'Université Laval qui, depuis 60 ans, travaillent ardemment à améliorer la santé des populations. Les travaux de recherche de Vicenzo Di Marzo s'appuient sur la vaste expertise scientifique de plusieurs entités de l'Université Laval, dont la Faculté de médecine, la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, le Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval – renommé pour ses études intégrées sur l'obésité et les maladies chroniques sociétales – et l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels – reconnu pour ses travaux multidisciplinaires sur l'effet des aliments sur la santé et la prévention des maladies chroniques liées à la nutrition.

La collaboration avec l'UMI Québec- Italie permettra, en outre, d'identifier, d'élaborer et de formuler de nouveaux médicaments pour la santé métabolique.