Projet Formation agricole pour la sécurité alimentaire au Mali

Améliorer l'offre de formation agricole et d’emploi pour les jeunes au Mali

Dans le but de résoudre les problèmes d’insécurité alimentaire de façon durable et pour que le Mali atteigne son objectif de devenir une puissance agricole, il apparaît indispensable de disposer de ressources humaines qualifiées et compétentes, capables de résoudre les problèmes concrets liés à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire. L'intervention proposée permettra ainsi d'améliorer l'offre de formation agricole et d’emploi pour les jeunes.

Le projet a pour objectif d’appuyer 6 institutions de formation agricole de niveau supérieur, technique et professionnel qui offriront des programmes de formation revus et améliorés, en lien avec les principaux défis de l'agriculture au Mali. Il s’agit, au niveau supérieur et technique, de l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou, au niveau technique, de l'Institut de Formation Professionnelle (IFP) de Koutiala, et, au niveau professionnel, du Centre d’apprentissage agricole (CAA) de Samanko et du Centre de formation professionnelle (CFP) de Missabougou, de Badougou djoliba et de Yorosso.

L’Initiative est dirigée par l’Université Laval, Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation (FSAA). Cette dernière est responsable du volet études supérieures à l'IPR/IFRA, en collaboration avec le Collège Boréal – Campus Alfred pour le volet technique. Le Collège Boréal est également responsable du volet technique à l'IFP, alors que Éducation Internationale est responsable du volet de l’enseignement professionnel.

Il est prévu qu’au moins 600 élèves par année, dont 120 femmes, auront accès à des programmes, des cours et des stages pratiques améliorés, que 90% des enseignants des trois institutions (150 sur 167) recevront une formation qualifiante ou diplômante et que 75% des cadres des trois institutions renforceront leurs capacités. À la FSAA, ce sont 35 étudiants qui seront accueillis afin d'effectuer des études supérieures et ainsi retourner dans leur pays avec un bagage de connaissances qu'ils pourront à leur tour partager avec leur pairs et les futurs acteurs du secteur agricole.

L’initiative est prévue sur une durée de 6 années et jouira d’un budget d’environ 21 507 641 $ millions de dollars, provenant du Ministère des Affaires Étrangères, du Commerce et du Développement – Canada, ainsi que des contreparties des partenaires canadiens.

Directeur

Daniel Campeau

Directeur