Chaire de recherche industrielle CRSNG en procédés électromembranaires visant l'amélioration de l'écoefficience de lignes de production bioalimentaires

Démontrer les effets santé des nouveaux produits écoconçus et à comprendre les mécanismes biologiques

Développer des approches électromembranaires permettant d’optimiser les lignes de production bioalimentaires tout en minimisant leur impact environnemental et en augmentant la valeur ajoutée des produits finaux. La Chaire de recherche industrielle CRSNG en procédés électomembranaires visant l’amélioration de l’écoefficience de lignes de production bioalimentaires vise également à démontrer les effets santé des nouveaux produits écoconçus et à comprendre les mécanismes biologiques mis en jeu.

Objectifs

Ce programme de chaire de recherche industrielle (CRI) du CRSNG vise à diminuer l’impact environnemental des procédés de transformation bioalimentaires tout en augmentant la valeur des produits finis. Les objectifs généraux visés sont :

  • Valider de nouvelles approches électromembranaires permettant la production d’aliments fonctionnels enrichis en ingrédients bioactifs tout en minimisant leur impact environnemental;
  • Démontrer les effets santé des aliments générés et comprendre les mécanismes biologiques mis en jeu;
  • Démontrer la faisabilité à grande échelle et à long terme des applications développées;
  • Évaluer l’incidence, dans les lignes de production, des changements écoconçus par l’entremise du concept d’écoefficience.

L’approche expérimentale proposée cible les produits d’intérêt des partenaires industriels soit, entre autres, le jus de canneberge, les lactosérums et les hydrolysats protéiques tels que les hydrolysats de poissons. Il est à noter que l’élaboration de cette approche a été basée sur les problématiques d’écoconception spécifiques à la production de chacun de ces produits ou à l’obtention de nouveaux. La programmation de la CRI se démarque donc à la fois par la mise au point de technologies avant-gardistes au service de l’amélioration de l’efficience des lignes de transformation alimentaire et par son aspect intégrateur des composantes santé dans le but ultime de définir, d’évaluer et d’améliorer l’écoefficience des produits agroalimentaires.

Partenaires de la chaire